BRIC-À-BRAC


PETITS MATINS SPORTIFS


L'itinéraire - Course d'aviron - Un illuminé - L'île aux cygnes - Au pied de la Tour Eiffel - Un saxophoniste - En longeant le fleuve

 

Au tout début, je longeais le XXIe arrondissement - aux initiés : cherchez l'erreur ! - mais j'ai vite préféré le quai qui m'offrait une visibilité parfaite sur le soleil levant, au-delà de la tour Eiffel.

Courir dans Paris avec l'heureuse illusion que la mer est tout près et que l'on va prendre le large dans quelques instants. Comment ? En calant son baladeur radio sur la fréquence de Voix du large, pour écouter des marins, des skippers... De quoi alimenter l'envie de courir vers le large urbain. Pour parfaire cette évasion : les cris des mouettes sur les barges voisines parviennent aux cages à miel.

Courir avec cette ferveur jusqu'au pont Mirabeau, où l'on n'en finit pas, malgré l'effort, de succomber à la poésie.
Tout au bout du quai, au loin, j'aperçois déjà ma radio. Bref aperçu de ce que l'on y fabrique.
Quelques mètres plus loin, les littéraires seront touchés à nouveau : voici la demeure de Jules Supervielle. Quelques extraits de ses poèmes.

Quelques foulées plus tard, la maison de Radio France apparaît dans toute sa splendeur - quand vous connaîtrez tous les secrets architecturaux de l'édifice, vous consentirez au terme "splendeur ! -.

Depuis le pont de Grenelle, par laquelle on rejoint l'île aux cygnes, la plus petite île de Paris, une vue agréable s'offre à vous, surtout aux aurores, quand on a le sentiment d'être le seul détenteur de cette vue. Pour en savoir plus sur la plus petite île de Paris et le Paris en tout petit.

A l'autre extrémité de l'île, le pont de Bir-Hakeim annonce la fin proche de l'épreuve d'endurance à laquelle je me suis adonnée. Il est temps alors d'emprunter la promenade d'Australie. Joli nom pour désigner la bande de terre aménagée au-dessus de la ligne du RER C !

Enfin, j'atteins mon but : la dame de fer, immuablement fascinante quand on arrive à ses pieds, été comme hiver.
Ce parcours est ainsi devenu une balade poétique et sportive du fait des monuments et lieux empruntés. Mais j'ai su aussi transformé ce chemin dans Paris en une ballade, par ce que j'ai su y voir et y observer au fil des semaines.