PORTRAITS





L’un des privilèges de mes années lyonnaises fut d’avoir pour voisine, pendant de nombreux mois, une grue.

De fil en aiguille, ou plutôt de béton en banche, j’ai été amenée à lier connaissance avec le conducteur de cette grue.

Le vocabulaire technique

On ne soupçonne pas nécessairement la complexité d’une grue ; disons plus exactement qu’on ne se pose pas la question.

Il existe tout un vocabulaire spécifique à la grue. J’ai pu en apprendre un certain nombre de ces termes techniques.

Détrompez-vous, une grue peut être belle !

A priori, une grue n’est pas objet de toute beauté, sauf pour un grutier : ne nous voilons pas la face, Pascal aimait sa grue.

Pour les passants, ou les riverains qui subissent les désagréments d’un chantier, une grue n’est rien d’autre qu’un engin encombrant, laid ou insignifiant. Si toutefois vous apprenez à l’observer, jour après jour, vous serez récompensé par d'heureuses surprises.

Une grue en girouette (c’est-à-dire lorsqu’elle est mise à l’arrêt et s’oriente de façon à n’offrir qu’une surface minimale au vent) séduit les oiseaux voyageurs.




La grue en girouette.
[...]
Ensuite, on peut orner les grues de splendides parures :

des ballons de baudruche que Pascal a spontanément fixés à la moufle. Ils ne sont cependant restés accrochés que quelques heures : le chef de chantier, en charge de sérieuses responsabilités, n’aurait pas toléré plus longtemps cette distraction.

 

Par ailleurs, pendant les fêtes de fin d’année, les grutiers à l’âme décoratrice disposent des guirlandes lumineuses ; elles confèrent alors au quartier un esprit festif.

Enfin, la nuit toujours, vous repérez les grues de loin grâce aux lueurs qui signalent leur présence : rouge le plus souvent, vert parfois.

Moyens de communication pour grutier inventif

[..]

[...]
[...]


Les dangers du métier

Voyez sur ce sujet ce document, page 52 (et suivantes).

[...]

Compilation des tubes en plein air du grutier : le top 3

[...]

 

La photo avant le départ

[...]

 

Assassinat de ma grue

[...]

      Après le BTP, les petits hommes verts

Heureusement, les paysagistes prirent le relais...

 

 

 

       
     
     
     

Épilogue

Depuis cette cohabitation peu commune, je ne vois plus une grue comme avant, avec indifférence. Désormais, mes yeux peuvent s’attarder sur elle, je ne la vois pas seulement, je la regarde. Enfin derrière chaque grue se cache un grutier ; n’oublions pas ces personnages de l’ombre.
Avant de quitter définitivement le chantier, Pascal aura su trouver le mot de la fin : « On aura bien rigolé ! »


Nota-Bene

Il existe plusieurs repères pour les différentes grues Potain :

GTMR : Grue Télescopique à Montage Rapide
HD : Hydraulique Distributrice
HDT : Hydraulique Distributrice Télescopique
MD : Manutention Distribution
MDT : Manutention Distribution Topless (grues sans tirants)
MR : Manutention (flèche) Relevable ?

Depuis 2001, Potain est sous l'égide de Manitowoc. La signification de ces codes n'est par conséquent peut-être plus la même.

Merci à Cédric pour ces dernières informations.